Pour aller plus loin...

Vous venez de finir une de nos activités et souhaitez en savoir plus sur les écogestes que vous pouvez faire au quotidien ? Cette page est faite pour vous !

Agir contre la pollution plastique

On estime à 710 millions de tonnes la quantité de déchets plastiques accumulés dans notre environnement. Le plastique, s’il est largement utilisé dans notre quotidien, se dégrade en réalité très peu, voire pas du tout, une fois rejeté dans le milieu naturel. Il encombre les écosystèmes et participe à la disparition de nombreuses espèces animales et végétales, en causant notamment la mort de nombreux individus chez les vertébrés marins (oiseaux, poissons, tortues, dauphins,…). Pour gérer le problème, le recyclage seul ne suffit pas et la règle des 5R représente une démarche pour nous aider à réduire quotidiennement nos déchets :

REFUSER ce qui n’est pas nécessaire

REDUIRE ce qui semble nécessaire pour ne garder que ce dont on ne peut pas se passer

REUTILISER ce qui a été acheté, entre autre en réparant ce qui ne fonctionne plus ou fonctionne mal

RECYCLER lorsqu’il n’y a pas d’autre possibilité

RE DONNER à la terre en compostant, pour tous les déchets biologiques

Intégrer progressivement ces cinq règles dans notre quotidien permettrait de réduire considérablement notre production de plastique – et de déchets de manière générale – alors on compte sur vous !

 

Quelques liens utiles pour passer à l’action :

La quantité de plastique jeté dans l’océan en temps réel.

Les actions du gouvernement français.

– Des solutions que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

Un MOOC gratuit sur le zéro déchet.

Cartes des magasins où acheter en vrac

 

– Quelques acteurs locaux en agglomération Nantaise :

Agir contre la déforestation

La dégradation des milieux propices à la vie sauvage est sans aucun doute une des principale cause de la disparition des espèces aujourd’hui. Parmi ces milieux, les forêts sont particulièrement menacées par les activités de l’homme, lorsque ces dernières ne sont pas maitrisées. Exploitation du bois, incendies de forêts, destruction pour l’élevage ou pour la plantation de nouvelles cultures, … Les causes de déforestation sont nombreuses et principalement liées à notre consommation, quelque soit notre lieu de vie. Heureusement des solutions simples existent : limiter sa consommation de viande (et contrôler son mode de production), réduire sa consommation de matières controversées comme l’huile de palme, le café ou le caoutchouc et acheter au maximum des produits recyclés ou portant des labels comme le FSC pour le papier. Il ne reste donc plus qu’à prendre l’habitude de lire les étiquettes de ce que l’on achète !

 

Quelques liens utiles pour passer à l’action :

Calculer son “empreinte forêt”.

Devenir Consom’Acteur via la plateforme I-buycott.

Parrainer des arbres gratuitement en utilisant Ecosia.

Financer la plantation d’arbres dans le monde entier.

 

– Quelques acteurs locaux en agglomération Nantaise :

Agir contre le changement climatique

C’est en 1988 que la communauté internationale, via l’ONU, commence à considérer le problème du changement climatique. Malgré de nombreuses alertes de la part des scientifiques, près de 35 ans plus tard, le constat est toujours le même : les activités humaines, en particulier les émissions de gaz à effet de serre, entrainent une augmentation conséquente de la température moyenne terrestre et un dérèglement du climat au niveau mondial. Si les entreprises sont les principaux acteurs à se mobiliser dans ce volet, nous pouvons également agir à notre niveau de citoyen. Utiliser des mobilités douces (vélo, transports en commun,…), manger local,  favoriser les énergies renouvelables pour alimenter sa maison ou encore mobiliser les dirigeants politiques en signant des pétitions ou en participant à des manifestations, c’est autant de solutions que chacun peut intégrer dans sa vie quotidienne pour lutter contre le dérèglement climatique.

 

Quelques liens pour passer à l’action :

Mesurer son “empreinte carbone”.

 Alisée, une association locale qui vous aide dans votre transition énergétique.

-Annuaires des AMAP pour consommer local

 

– Quelques acteurs locaux en agglomération Nantaise :

.

Agir contre le braconnage

En 2016, les Nations Unies ont évalué à 23 milliards de dollars le montant mondial des transactions liées au commerce illégal d’animaux sauvages. Ils sont parfois tués pour récupérer un attribut, comme l’ivoire des éléphants, parfois gardés vivants pour être revendus en tant qu’animal “de compagnie”, comme les perroquets d’Amérique du Sud. Ce braconnage contribue grandement à la disparition des espèces et en a menées certaines au bord de l’extinction. Si nous ne pouvons agir que partiellement sur ce problème, il reste malgré tout de notre devoir de vérifier la provenance de nos achats, en particuliers les souvenirs de vacances, mais aussi de renoncer à détenir une espèce sauvage qu’elle soit exotique ou française. Outre le fait que le soins auprès de ces animaux demande des compétences particulières, accueillir chez soi des espèces non domestiques (même d’origine contrôlée) participe au maintient du marché noir en créant une envie et donc une demande.

 

Quelques liens utiles pour passer à l’action :

Le nombre d’éléphants braconnés pour leur ivoire en temps réel.

TRAFFIC, une association internationale qui agit contre le trafic illégal d’animaux sauvages (en anglais).

Des idées d’actions relayées par l’IFAW.

ABConservation

Antenne éducative ABConservation

25 rue Etienne Etiennez 44000 Nantes